Accueil » Content » La berce du Caucase

La berce du Caucase

La berce du Caucase

L’invasion de la Berce du Caucase est une menace pour la nature et la santé.

La Berce du Caucase est la plus grande des ombellifères d’Europe, ce qui fait d’elle une plante ornementale... aussi remarquable que hautement allergisante. En effet, l’effleurement de n’importe quelle partie de la plante, notamment les feuilles, sur la peau nue peut créer de graves brûlures. Ce qui est particulièrement préoccupant, puisque cette plante originaire du Caucase s’échappe depuis peu des parcs et jardins pour coloniser des milieux plus sauvages : le long des talus de chemin de fer, des autoroutes ou des fossés, mais aussi dans les prairies, les lisières, les près, sur les berges des cours d’eau, en zones fraîches et humides, etc... On parle dans ce cas de plante invasive.

On connaît déjà sa présence dans certains parcs des environs d’Amiens ainsi que dans le sud de l’Aisne, mais sa localisation reste globalement encore mal connue en France. Malheureusement sa présence a été signalée sur notre bassin versant, le long de certains rus ...

Qu’est ce qu’une espèce invasive ?

On parle de plante invasive lorsque l’accroissement d’une population étrangère en un endroit donné est perçu comme un facteur perturbant le milieu d’origine.

Ce problème qui a d’abord été mis en évidence dans le règne animal avec, en France, le rat d’Amérique (ragondin), la tortue de Floride, existe aussi dans le règne végétal. Il s’agit donc de certaines plantes originaires d’un autre continent, qui, une fois introduites dans notre milieu naturel prolifèrent, créant ainsi de sérieux problèmes écologiques, économiques et parfois même sanitaires.

Il ne faut donc pas les confondre avec les espèces  «envahissantes» telles que les orties, les ronces, qui sont des espèces locales avec leurs parasites, leurs prédateurs, et donc régulées naturellement.

Quels dangers ?

Pour la Nature : La croissance et l’ampleur de cette espèce favorisent la disparition de certaines espèces végétales indigènes. En effet, la berce du Caucase forme une population dense qui intercepte la lumière à proximité, empêchant les autres espèces de se développer. Elle favorise également l’érosion des berges.

Pour l’Homme : Toute la plante contient des substances toxiques qui sont activées par la lumière solaire et rendent la peau très sensible à l’action du soleil. Après un contact avec le suc de la plante et sous l’effet de l’exposition au soleil, des lésions de la peau se développent en quelques jours. La peau devient rouge, gonflée, et des grandes cloques mettent un à deux jours à apparaître. Les lésions ont l’aspect d’une brûlure qui peut être grave.

La berce du CaucaseFiche de la Berce du Caucase (Heracleum mantegazzianum)

Famille des Ombellifères.

Fructification : Automne

Floraison : juin-juillet

C’est la plus grande plante herbacée d’Europe, atteignant jusqu’à 3,5 m de haut.

Ses tiges sont épaisses (plus de 10 cm d’épaisseur),  creuses, souvent parsemées de rouge.

Ses feuilles sont profondément découpées en 3 ou 5 divisions, et mesurent généralement de 50 cm à 1m.

Ses fleurs blanches, en ombelles atteignent 50 cm de diamètre.

Ses fruits longs de 10-14 mm et larges de 6-8 mm bordés de poils hérissés.

Attention ! Cette espèce ne fleurit que la 3 ou 4ème année après la germination. Les 3 premières années elle se fait donc discrète, on la trouve sous forme de feuilles.

Comment éradiquer la grande berce ?

Il est indispensable de :

  • ne pas toucher la plante sans s’être muni de gants.
  • l’enlever rapidement, surtout si elle se trouve à proximité de places de jeux pour enfants!
  • travailler à l’ombre et se protéger la peau pour éviter le contact avec la sève.

Il faut :

  • couper la plante dans la partie supérieure de sa racine (± 10-15 cm sous le sol) ou au ras du sol avant la montée en graines. Pour être efficace, la fauche doit être répétée sur plusieurs années.
  • enfermer les ombelles dans un sac avant de les couper si elles sont à maturité pour éviter l’éparpillement des graines, chaque graine de cette plante peut germer facilement.
  • éviter la lutte chimique puisque la Berce est résistante à la plupart des désherbants.
  • éliminer autant que possible les plants existants et proscrire sa plantation
  • éliminer les déchets par incinération.

Attention, en cas de contact avec la Berce :

Lavez soigneusement la peau et changez de vêtements s’ils ont été imprégnés par le suc de la plante, même si la peau paraît normale.
L’effet de sensibilisation persiste plusieurs jours. Evitez toute exposition au soleil pendant une semaine environ : manches longues, pantalons, chapeau et protégez les zones exposées à la lumière solaire.
Surveillez l’apparition d’une réaction : si la peau devient rouge ou gonflée, consulter un médecin.

Article réalisé à partir du document du Conservatoire Botanique National de Bailleul (Antenne Picarde).