Accueil » Content » La renouée du Japon

La renouée du Japon

La renouée du Japon

La renouée du Japon (Fallopia Japonica) est une menace pour la nature. Cette plante originaire d’Asie du Sud-Est a été introduite en Europe au XIXe siècle et a commencé à se propager à partir de 1939.

La renouée est une plante invasive qui s’implante sur les terrains nus et empêche le développement des autres végétaux grâce à :

  • la croissance accélérée de ses tiges lui permet dépasser la plupart des plantes indigènes,
  • la densité de son feuillage va restreindre la pénétration de lumière et empêcher le développement des autres plantes,
  • ses racines produisent des substances toxiques pour les autres végétaux
  • ses racines peuvent atteindre vingt mètres de long et «plonger» jusqu’à trois mètres dans le sol, ce qui rend leur élimination intégrale délicate
  • la durée de vie de ses bourgeons est de dix ans, ce qui lui permet de rester «en attente» pendant un très long laps de temps.

Au départ, elle colonisait principalement les zones humides et les sols acides des berges des canaux et rivières. Maintenant, elle commence à coloniser les autres zones : forêt, marais, mais aussi les champs cultivés !
Elle se propage aisément grâce à ses rhizomes et même par un bouturage naturel (transport de tiges par un cours d’eau)
Malheureusement, elle est présente en très grand nombre à Vétheuil (ru de Chaudry, dans le village), à Vienne (ru canalisé de la Vallée du Roy)...

Comment l’éradiquer ?

La renouée du Japon est très difficile à déloger une fois qu’elle s’est implantée.
On peut pratiquer :

  • le fauchage systématique des zones infestées. (Il faut compter entre cinq à dix ans avant d’en venir à bout).
  • une fauche des tiges suivie d’application d’un insecticide au centre de chaque souche (dans le creux de la tige).
  • la pose de tissu géotextile peut limiter la repousse de ces plantes.
  • la plantation de plantes ligneuses, comme des saules, pour empêcher ou limiter le développement.
  • la suppression des racines si les plants sont jeunes et implantés depuis moins d’un an,

Il faut ensuite :

  • éliminer les tiges coupées dans des sacs étanches, afin de ne pas propager la plante par bouturage.
  • nettoyer les outils utilisés afin de ne pas propager involontairement la plante.