Accueil » Content » Le retable

Le retable

Le retable de Vétheuil

Retour sur un trésor national qui fait parler de lui...
Depuis le XVIe siècle, l’église de Vétheuil possédait un retable en bois sculpté, polychromé et doré. A l’origine, il surmontait le maitre-autel, puis il fut placé dans une des chapelles de l’église (Chapelle du Saint Nom de Jésus et Saint-Louis). Ce retable représente les différentes scènes de la passion.

On trouve ainsi de gauche à droite : le Baiser de Judas (ou l’arrestation du Christ), la Flagellation, le Portement de croix, le Calvaire, la Descente de croix, la Mise au tombeau et la Résurrection. Cette passion est figurée par une multitude de personnages aux costumes variés voire pittoresques ; on peut ainsi voir Malchus, Simon le Cyrénéen, les Saintes femmes, saint Jean, Marie, les soldats...

Le retable de VétheuilDérobé en plusieurs fois (1966 et 1973), un premier élément de ce retable, la Flagellation, fut retrouvé en 1998 chez un antiquaire belge que la commune indemnisa en 2000 pour le récupérer. Un nouvel élément a été retrouvé en 2007 chez un antiquaire anversois. Ce dernier l’avait acquis dans une salle des ventes autrichienne en 2006 à la veuve d’un collectionneur qui le détenait lui-même depuis une trentaine d’années. Grâce à l’action concertée de l’OCBC (Office Central de lutte contre le trafic des Biens culturels) et du SNA (Syndicat National des Antiquaires) et après une campagne médiatique (voir Le Monde du 09/11/2007) l’antiquaire anversois a restitué gracieusement le 14 novembre 2007 le Baiser de Judas.